En réponse à vos questions

Mardi, 28 Novembre, 2017
Mot du président

Chers membres, clients et employés,

Au cours des derniers mois, beaucoup d’entre vous m’ont demandé pourquoi André Langlois et moi-même ne sommes pas président et directeur général de La Coop Novago. Profid’Or étant la plus grande des quatre entités qui formeront Novago, je comprends pourquoi vous vous posez cette question. Il s’agit cependant de décisions réfléchies de notre part et je souhaitais aujourd’hui prendre le temps de vous les expliquer.

Il y a maintenant presque 30 ans, soit depuis 1988, que je suis administrateur de La Coop Profid’Or. J’occupe le poste de président depuis 2005. Après toutes ces années, et l’âge avançant, je ne prévoyais pas être administrateur et président encore bien longtemps. Or, j’estime que pour assurer le succès d’une nouvelle coopérative de l’envergure de La Coop Novago et lui fournir des assises solides, il est essentiel d’avoir le plus de stabilité possible à la direction.

Dans ce contexte, mon souhait était de devenir premier vice-président de La Coop Novago, un rôle important qui n'implique pas d'être le principal décideur. C’est ce que j’ai obtenu, puisque le CA de La Coop Novago m’a élu à ce poste en juillet dernier. Je les en remercie d'ailleurs énormément. Soyez assurés que je poursuivrai au sein de Novago mon engagement de longue date pour une coopérative efficace et financièrement saine.

En ce qui concerne notre directeur général, André Langlois, je peux aujourd’hui avec son accord vous annoncer, qu’après des années de loyaux services, il prendra sa retraite au moment de la fusion. M. Langlois évolue lui aussi depuis près de 40 ans dans le milieu coopératif, comme directeur général ou précédemment comme expert-conseil. Avant même que le projet de fusion soit sur la table, il avait annoncé au conseil d’administration son départ à la retraite dans un horizon relativement rapproché. La date de la fusion avec La Coop Novago s’est imposée d’elle-même comme l'occasion idéale. C’est pourquoi M. Langlois ne s’est pas porté candidat au poste de directeur général. Je lui suis très reconnaissant d'avoir piloté ce dossier avec moi depuis l’an dernier et de l'avoir mené à terme. Maintenant, nous pouvons être fiers de transmettre une coopérative performante et en santé aux générations futures.

Je veux profiter de cette occasion pour le remercier chaleureusement de toutes ces années de dévouement à nos côtés. Il est un travailleur infatigable qui a contribué de façon importante au succès actuel de La Coop Profid’Or. C’est sous sa gouverne et avec son équipe que notre chiffre d’affaires est passé de 80 millions de dollars en 2001 à 200 millions en 2016. Nous lui sommes grandement redevables pour ce développement commercial considérable ainsi que pour notre bonne santé financière. Son énergie, son expérience et ses compétences nous manqueront.

André, en mon nom personnel et en celui du conseil, merci pour tout.

Je demeure, comme toujours, à votre écoute.

Robert Perreault, président